Le mariage

A Rome, on se mariait très tôt, la moyenne était de douze ans pour les filles et quatorze ans pour les garçons. Malheureusement, les gens ne se mariaient pas toujours par amour mais par devoir car les femmes de vingt ans ainsi que les célibataires, les veuves et les divorcées qui n'étaient pas remariées au bout de deux ans étaient pénalisées par la loi. Il y avait juste deux exceptions : les soldats, qui n'avaient le droit de se marier qu'une fois à la retraite. Les vestales, qui en étaient formellement interdites.


-Les fiançailles précédaient la cérémonie du mariage. C'étaient, tout simplement, une promesse d'engagement, une preuve de fidélité l'un envers l'autre.
Mais, avant tout, il fallait, bien évidemment , l'avis favorable des dieux. Très important dans leur vie, ces divinités guidaient le moindre de leur choix.

-La veille de la cérémonie, la future épouse déposait les vêtements et les jouets de son enfance en offrande aux dieux Lares, les dieux de la maison. Elle devenait, officiellement, une femme.

-Le matin du grand jour, la femme se préparait pour la cérémonie. Elle se drapait d'une tunica recta ( tunique droite ), revêtait sa tunique d'une palla ( manteau ), coiffait ses cheveux, soigneusement en cône, enfillait un voila orange ( la couleur de Jupiter : le dieu du mariage ) et enfin chaussait des sandales rouges.

Rien de tel pour conclure cette page sur le mariage que de terminer par cette phrase célèbre :
" Ubi tu es Gaius, Ego Gaia. "
" Où tu es Gaius, moi Gaia, je serai. "

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site